Facebook tue l’amour

De nombreux couples se sont formés grâce à Facebook. Beaucoup aussi se sont séparés à cause de ce réseau social. Il a été constaté que Facebook met en péril plusieurs couples par les diverses révélations publiées. Facebook est le premier ennemi des couples actuels. En donnant l’occasion aux internautes des cachotteries, les conjoints en sont délaissés ou même cocus.

Facebook comme journal intime

Oui, journal intime ! Comme chacun y publie un peu de sa vie intime, Facebook s’avère être très révélateur des informations assez personnelles, y compris la vie de couple. À chaque fois que quelque chose ne va pas dans le couple, l’un ou l’autre publie un texte ou image en lien avec le problème. Sur Facebook on y voit également les situations amoureuses et les problèmes de chacun. Ainsi, même sans le vouloir le savoir, la communauté est toujours tenue au courant des nouvelles d’un couple.

Facebook lors des moments romantiques

En réalité, tuant à petit feu l’amour entre deux personnes, Facebook constitue un véritable poison pour un couple. 44 % d’internautes pensent que Facebook gâche les moments romantiques. Facebook tue l’amour lorsque l’autre y est accro même pendant les dîners aux chandelles, balades en amoureux, etc. Il est compréhensible que le partenaire se sente invisible. Nous savons tous à quel point il est désagréable de passer du temps avec quelqu’un accroché à son téléphone. La situation est très pire si c’est une sortie en amoureux. Un petit conseil : il vaut mieux laisser son portable lorsqu’on est à deux pour éviter les discordes. D’ailleurs, il paraît que 26 % des personnes interrogées se sentent négligées et délaissées.

Facebook concurrence les sites de rencontres

Un sondage a révélé que Facebook nuit à la vie de couple, et incite à l’infidélité. Sur 5 000 utilisateurs, 22 % affirment être trompés facilement à cause de Facebook. D’ailleurs, 47 % ont avoué avoir flirté par chat. Facebook permet librement de rencontrer de nouvelles personnes, ou encore de rester secrètement en contact avec des ex. Lorsque l’occasion d’être infidèle se présente pour d’autres, il s’avère que des personnes se mettent à « espionner » leur conjoint. Il a été prouvé que 46 % des individus, doutant de la fidélité de leur moitié, surveillent en permanence le réseau social. Notons que ne serait-ce que la jalousie de l’un pourrait amener son couple à la dérive, pire encore si l’autre se fait attraper.

33 % des divorces sont engendrés par Facebook

Une étude du cabinet d’avocat britannique atteste que Facebook est impliqué dans 33 % des divorces.

Il en est de même pour une étude faite aux USA. Dans le but d’analyser l’impact de Facebook au sein du couple, l’Université de Boston a étudié 43 États américains. Au Texas, 32 % des personnes inscrites envisagent le divorce.

Laisser un commentaire